Mais ces deux derniers exemples ont trait aux fautes de mise en scène qui peuvent être

Sans doute la plupart des spectateurs sont armés de lorgnettes qui comblent en partie cette distance, mais il n’y a pas à s’arrêter à cette objection; car, s’il y a un fait certain, c’est que la lorgnette est destructive du plaisir théâtral, puisqu’elle a pour effet de rompre l’illusion que l’on a eu quelquefois tant de peine à produire. _–De l’imitation théâtrale. J’en profiterai pour agiter quelques questions générales à mesure qu’elles se présenteront. Il faut donc s’efforcer d’effacer les traits particuliers et s’en tenir aux grandes lignes générales, se contenter d’une architecture simple et grande tout à la fois, de hauts et sévères portiques, peu surchargés d’ornements. Je ne puis, on le comprendra, qu’effleurer un sujet très complexe dans lequel chaque cas demanderait à être étudié en lui-même, ce qui serait d’un détail infini.

Dans les pièces modernes, au contraire, dans les pièces de M. On ne peut nier que la réalité, en montant sur la scène et en venant y jouer le rôle qui lui est propre et y exercer une influence contingente, ne contribue, absolument comme cela se passe dans la vie, à modifier, à diversifier et, par suite, à enrichir la pensée poétique en lui fournissant des formes nouvelles et imprévues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *