Au second acte, elle n’est plus la femme mourante, qui, tout à l’heure, se traînait sur

De la ligne optique.

On arrive ainsi à renouveler et à diversifier, jusqu’à les rendre méconnaissables au premier abord, des drames à peu près aussi vieux que l’esprit humain.

On peut donc désirer que les poètes n’abusent pas de ces représentations qui sont de nature à nuire à leurs oeuvres. On peut citer comme exemple le rôle de la figuration au cinquième acte d’_Athalie_. Après les avoir fait figurer un an ou deux au répertoire courant, il est bon de les démonter complètement pour la plupart, et d’attendre quelque temps avant d’en faire une reprise. D’ailleurs Hippolyte n’a point revêtu le costume de voyage. Victor Hugo a eu dès longtemps l’intuition du rôle nouveau qu’est appelée à jouer la musique au théâtre et l’a souvent introduite dans ses oeuvres dramatiques. Labiche et de M. Or, dans les pays dévorés par une lumière ardente, la nature n’agit pas sur l’homme avec le charme pénétrant qu’elle a dans les pays du nord. Une actrice intelligente ne saurait hésiter. Il est, en effet, nécessaire de tenir compte de la connaissance que nous avons de ce milieu ou de cette époque, et des rapports que les idées, les moeurs, les costumes peuvent avoir avec les nôtres. La première condition de tel costume est de donner à celui qui le porte un air majestueux, et non d’être _à priori_ de telle forme et de telle couleur.

Une première difficulté se présente, c’est de définir la fantaisie et de la distinguer de l’imagination. Du naturalisme moderne. De même un costume de théâtre doit être une oeuvre d’art et nous donner l’idée du costume d’une époque, ce à quoi il parviendra sans être tel ou tel costume particulier de cette époque.

Il est actif quand la présence du choeur est un élément de l’action dramatique, quand il agit sur les personnages du drame et qu’il impose une direction aux sentiments moraux et aux passions qui les agitent.

J’ai parcouru les différentes phases du sujet que je m’étais proposé.

Jadis l’action devait être une, se dérouler dans le même lieu pendant l’unité de temps qui est le jour de vingt-quatre heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *