Il est réglé à la comédie-française d’une manière tout à fait remarquable, et les mouvements de

C’est donc une impression générale que doit s’attacher à produire le décorateur; et cette loi n’est pas sans créer des obligations semblables au metteur en scène.

La difficulté était précisément dans le grand nombre de traits précis et particuliers dont, relativement à cette époque peu éloignée de nous, notre imagination est encore encombrée. Toutefois, si la première proposition ne demande que quelques mots d’explication, elle est cependant importante par une des conclusions qu’on en peut tirer et qui nous offre la résolution d’un problème intéressant. Si donc la cime de l’art s’abaisse, la culture générale de l’esprit s’étend, s’élève même, et là encore il y a compensation. C’est un contraste qu’on ne peut entièrement éviter, mais qu’il ne faut pas rechercher de parti pris. Elle se fait souvent sentir dès le second acte, et il suffit d’une idée, d’un vers, d’un mot, d’un geste, d’un regard, pour déterminer ce jaillissement de vérité et de vie qui nous atteint en pleine âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *