Aujourd’hui cette image, beaucoup trop générale pour nous, s’est décomposée et nous fournit les images du

Dans la superbe scène du quatrième acte, où les deux héros se mesurent, on aurait devant les yeux une scène digne de l’_Iliade_. Unité dramatique des actes.

Si l’architecture me paraît heureusement appropriée, je ne saurais en dire autant de la toile du fond, qui, en définitive, représente l’acropole d’Athènes, ou une colline sainte qui lui ressemble à s’y méprendre. C’est qu’en effet c’est une qualité chez un militaire d’être bref, énergique, et d’avoir en même temps le coeur bon et sensible, et que par conséquent on peut rire des exagérations burlesques de ces mêmes qualités. Voici entre autres un exemple. La plupart du temps sans doute le spectateur n’éprouve qu’un ennui que dissipe le lever du rideau; mais quelquefois la longueur de l’entr’acte nuit à l’effet dramatique. On pourrait citer un plus grand nombre d’exemples. En réalité, le plan sur lequel marchent les acteurs est incliné et forme approximativement un angle de trois degrés avec le plan horizontal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *