L’idée de juxtaposer l’art et la réalité est contradictoire et constitue pour l’école naturaliste un obstacle

La plupart du temps sans doute le spectateur n’éprouve qu’un ennui que dissipe le lever du rideau; mais quelquefois la longueur de l’entr’acte nuit à l’effet dramatique. Les acteurs passent d’un théâtre à l’autre sans se fixer définitivement. C’est cette différence qui tout d’abord frappe l’esprit du spectateur dès que la toile se lève et avant même que l’action commence. Ce qu’elle était jadis en France.

Cette observation pourra paraître subtile. Le véritable orage qui s’apaise, c’est celui qui s’était soulevé dans le coeur de Valentin, et la véritable étoile, ce n’est pas celle que pourrait allumer le metteur en scène dans le ciel de son décor, c’est celle de l’amour qui se lève dans l’âme purifiée de Valentin. C’est donc en résumé cette sensation réelle et tout organique qui constitue le plaisir particulier que nous allons demander aux oeuvres classiques. _Lucrèce Borgia. La signification exacte du mot _art_ entraîne nécessairement l’idée que nous devons nous faire d’une oeuvre artistique, dont toutes les parties doivent être articulées, et dont le moindre objet doit être un article nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.