Le blesse entr’ouvrit les yeux, jeta un regard egare autour de lui et le fixant enfin

. Au dessert on conta quelques histoires de chasse et Maurin se montra si rejouissant que M. Comment as-tu fait? ca me parait plus difficile que tout le reste. .

ils ont ete empruntes a l’armoire d’un arriere-grand-pere. . L’aventurier fit un mouvement pour se retirer.

Ils disposerent leurs chasseurs en consequence.

Voila ce dont je voulais etre certain, maintenant, ecoute-moi a ton tour; cet homme que tu as si betement, passe-moi le mot, si betement dis-je, secouru, t’a menti du premier au dernier mot qu’il t’a dit. . Ah! le mechant bougre! fit Maurin. . Il se faufile, s’amincit, oublieux des precautions a prendre pour son costume dont le drap s’erafle aux coins saillants et aux tetes de clous. les commissaires n’en prenaient pas ombrage car le policier amateur les faisait maintes fois beneficier de ses decouvertes; et, dans plus d’une grosse affaire ou la police avait du donner sa langue aux chats , M. .

Que pouvait-elle avoir a lui dire? Pour quel motif lui assignait-elle ce rendez-vous? Quelle raison la poussait a agir de la sorte? Telles etaient les questions que le comte ne cessait de s’adresser, questions qui demeuraient forcement sans reponse. Une heure apres, M. Vous aurez sur lui, et pour cause, plus d’influence en tout ceci que personne. .

A chaque tour de piste, il retrouvait le meme obstacle, subissait la meme impression, ralentissait, brusquement repartait. Je n’oublie pas que c’est vous qui m’avez sauvee, Maurin, et puis, c’est a vous qu’on le doit, si ces deux malfaiteurs sont arretes et si l’on peut maintenant se promener dans les bois en surete.

Arrive a ce point de son recit, l’aventurier fit une pause, et, s’adressant au comte de la Saulay: –Soupconnez-vous, lui demanda-t-il, ce qui s’etait passe entre l’empereur et le comte? –A peu pres, repondit celui-ci. Les citoyens inoffensifs et le pretre avaient ete bafoues. En effet, et le baron Charles de Meriadec, attache a l’ambassade francaise; il parait que ces deux braves jeunes gens ont fait des prodiges de valeur; que c’est grace a leur bravoure que nos amis ont echappe au sort horrible qui les menacait. . Toutes les modes sont representees, larges bords, bords etroits; les uns sont de simples cylindres, les autres sont coniques; certains ont de longs poils et sont etrangement evases. Et leurs oreilles trainent sur le sol epile de moissons. Il s’etait figure, vois-tu, que tu avais pu penser une seconde a ce bandit de Maurin! Elle frappa du pied: –De quel droit a-t-il pu penser ca? siffla-t-elle. Apres avoir suivi pendant dix minutes environ cette direction, le cavalier parut se reconnaitre, alors il fit legerement sentir l’eperon a son cheval et l’obligea a prendre un trot assez allonge.

Pardon, capitaine, reprit le cavalier, encore un mot, s’il vous plait. Six mille hommes, dont onze cents cavaliers et vingt pieces de canon. Il etait navre. En tous cas il agite toujours a voix haute la question de la punir en la fracassant: –Je le romprai. Oh! Que non pas, mon drole, il y a encore quelque chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *