Soyez le bienvenu, mon ami, lui dit-il en lui tendant affectueusement la main, j’etais impatient de

Il se passe de l’univers _qu’il domine par la pensee, et qui n’en sait rien_. Dejeunez ici, gendarmes. Oh! Mon Dieu! s’ecrierent les deux dames avec douleur, pauvre Dolores! Et don Andres? –Don Andres est grievement blesse. Et Maurin elevait ses doigts ecartes, pour augmenter chaque fois d’un merle le nombre precedemment enonce.

Surtout, seigneurie, n’emmenez pas de domestiques, faisons nos affaires nous-memes, j’ai un projet; evitons toute chance de trahison.

. Enfin Secourgeon, sur les conseils du gendarme, transmis par le matelassier Francois et par Grondard, avait demande dans les formes a M. Tonia avait ete d’autant plus fachee de ses remontrances qu’elle se sentait en faute; elle devait en effet reconnaitre, dans le secret de son coeur, que l’ardent baiser de Maurin avait fait courir par tout son etre une flamme de joie. Le president alla s’asseoir sur un siege eleve de deux marches, prepare pour lui au haut-bout du salon et les officiers demeures fideles a sa cause se grouperent aussitot a sa droite et a sa gauche. Cinq coups de feu confondus en un seul, avaient eclate comme un formidable roulement de tonnerre. Vive Maurin des Maures! vive Pastoure! Maurin et Pastoure apparurent; ils etaient fierement campes sur leurs chevaux. Nous sommes dans la boue, Philippe, restons-y. C’est bien. . Entrez, caballeros, entrez tous, cria-t-il d’une voix stridente. Allons, corchetes, s’ecria le prefet, emparez-vous de cet homme, vous dis-je.

a M. M. Il ne me fait guere honneur, Cesariot.

Ou me prendrait-on a present? nulle part.

Cabissol toussa de nouveau. Il les introduisit dans la cage: –Vous ne paierez pas le dedit, mon oncle; ces deux canards sont du Labrador, comme en temoigne cette magnifique plaque de cuivre reluisante que Catherine va fourbir encore.

Il y a un garcon boucher robuste, les hanches enveloppees de toiles sanglantes, la tete fixe sous une corbeille grasse. A la chambree, le conditionnel Auriol, un garcon tres drole, simule une profonde admiration pour le costume neuf: –Oh, Prescieux, chic! le complet quarante-cinq. Bien, voila comment je voulais vous voir; souvenez-vous de ceci: les chevaux attendent tout selles la, a droite au bas de la colline; si nous parvenons a les atteindre nous sommes sauves. C’est egal, se disait Pastoure, je n’aime pas les honneurs; plus on en a, plus on a d’envieux et de mechants a ses derrieres.

Rinal entre ces trois personnages. Rinal, voici a quoi je pensais, pendant que Maurin nous contait hier sa jolie histoire de _La lievre de juin_. Que cela ne vous inquiete pas; je vous mettrai sur mon cheval et en le faisant marcher au pas, il vous portera sans trop de secousses en lieu sur. _ _Des fioles de vin du Rhin encombrent la table de noyer. . Insinuant que le vrai motif de cette rencontre n’est pas celui publie par les gazettes, il se pose en redresseur de torts, il lache ses indignations contre la canaillerie de _certaines gens_. Jeune, tres maigre, et singulierement vetu d’une redingote noire trop longue, gilet et pantalon assortis, il etait coiffe du _kalitre_ (haut de forme) que les gens de la campagne ne mettent ici qu’une fois dans leur vie, le jour de leur mariage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *