Maurin le rencontra sous le _pin berthaud_, pin gigantesque bien connu dans tout le golfe, mais

Celui-ci s’en saisit avec un mouvement de joie et le decacheta d’une main febrile.

Ce mayordomo nomme Leo Carral s’etait epris d’une grande affection pour ce jeune Francais dont la gaiete inepuisable et la liberalite lui avaient touche le coeur. De plus, en presence d’une femme qui ne lui deplaisait pas, jamais Maurin n’eut laisse le dernier (le dernier mot) a qui que ce fut.

C’est vrai, repondit l’huissier avec un lin sourire, mais je les tourne. Mon nom vous le connaissez, je suis le comte Ludovic Mahiet de la Saulay; ma famille, originaire de Touraine, est une des plus anciennes de cette province, elle remonte aux premiers Francs: un de mes ancetres fut, dit-on, un des leudes du roi Clovis qui lui fit don pour ses bons et vaillants services de vastes prairies bordees de saules d’ou plus tard ma famille tira son nom. Ainsi, dit-il, vous croyez que ce n’est pas tout.

Il faut appeler Tonia. Depuis trois jours je n’ai ni bu ni mange, tant j’avais hate d’arriver. C’est justement ce qui vous trompe, dit Maurin.

Les jeunes gens se regardaient, ils ne comprenaient rien a cette humeur singuliere; car, malgre la gaite de ses propos et le laisser-aller de ses manieres, le front de l’aventurier demeurait soucieux et son visage gardait le masque froidement railleur qui lui etait habituel. Le pauvre, effare, honteux de son role, gene par tout ce vacarme fait autour de sa triste misere, disait a voix basse au cure: –Eh! je n’ai pas froid! Donnez ou ne donnez pas, mais faites vite, pour l’amour du bon Dieu! –Grelotte! criait la foule. Tous les canards de Sollies appartenaient donc a des royalistes. Les plus devots en voir la page riaient a pleine gorge. .

Il est alle au _Suve de Rampaou_; oui, cela est cela. .

Fruits rouges, fleurs blanches. On se mit en marche. Pendant ce long aparte, les deux causeurs avaient continue leur conversation qui avait ete totalement perdue pour le jeune homme; lorsqu’il se reprit a ecouter elle finissait. Il prit son cheval des mains de l’assistant qui le tenait en bride, et se dirigea tranquillement vers l’arbre. Si, en effet, ce bouton appartenait a Maurin, ce serait la preuve que le braconnier s’etait trouve sur l’endroit du meurtre. M. Comment! il a pris les deux chevaux! criaient les gendarmes. Brisons la, je vous prie, interrompit le comte, ce qui est fait est irreparable, quant a present du moins, il est donc inutile de nous appesantir davantage sur ce sujet. P’tite Lucie n’est plus pucelle, Tant pis pour elle! C’est Lucien qui l’ lui a pris, Tant mieux pour lui! Elle pleura d’abord la petite rouge, elle pleura quand ses compagnes la chansonnerent.

. Ce sera fort bien fait, car tu resteras probablement quelque temps absent. . Silence! fit l’etranger en posant son doigt sur sa bouche.

Il subit une deroute complete, perdit son artillerie et lui-meme fut sur le point de perir; ce n’avait ete que par des prodiges de valeur en tuant de sa main plusieurs de ceux qui l’enveloppaient, qu’il etait parvenu a se faire jour, a sortir de la melee et a s’echapper du cote de Queretaro ou il etait arrive presque seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *