Sur un signe de lui, l’huissier approcha un siege et se retira

Elle perdait un peu la tete, Tonia. Il y avait un bon moment, poursuivit Maurin, que, passant par la, je m’etais approche d’eux. –Oh! Seigneurie, s’etait ecrie le senor Dominguez, vous faites erreur, je vous suis au contraire tres fidele, croyez-le bien, ce n’est pas un genereux caballero comme vous qu’on trahit. .

Foila teux mille francs.

Tandis que les chiens courants de Maurin continuaient a suivre la piste en poussant leur abois continus, Hercule, son griffon d’arret, se mettait en quete de la piece abattue aupres de laquelle il demeurait fidelement de garde, jusqu’a ce que lui fut donne l’ordre d’apporter. –Mais comment le prevenir, afin que son attaque coincide avec la notre? –Rien de plus facile, Excellence; vous voyez cet arbre, qui s’elance solitaire et dont le faite, seul, domine la hauteur? –Oui, je le vois, eh bien? –J’ai l’ordre de couper la tete de cet arbre au moment precis ou vous commencerez l’attaque, la disparition de l’arbre, sera pour lui le signal de charger l’ennemi. Et ce spectacle lui fait naitre l’image d’un interieur en fete, la reminiscence de sages ivresses en l’honneur d’une premiere communion, celle de sa cousine. –Bon. Barricadez-en la vieille porte et laissez-moi la tout seul en prisonnier, mais, pas moins, avec les mains libres, que je puisse manger comme un homme, et, en echange, a vous deux vous aurez bonne part de mon manger et de mon boire.

Maurin entra, serra les deux mains amies et s’assit modestement sur le bord d’une chaise. –Elle a parfaitement fait, son choix ne pouvait etre meilleur. Pendant un laps de temps assez long, tous ses efforts furent infructueux: cet homme, merveilleusement servi par ses espions, etait tenu parfaitement au courant de tout ce qu’on tentait contre lui; il dressait ses plans en consequence, et parvenait facilement a se soustraire aux recherches et a dejouer tous les pieges qui lui etaient tendus. . Il la possede. Et ca me fait honneur! –Et vous dites qu’il a, de plus, un tout jeune fils, votre Maurin des Maures? –Oui, le petit Bernard, qui vit chez la mere de Maurin ou qui, du moins, s’y trouvait encore il y a quinze jours. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Il appuya son fusil dans un angle de la piece, se debarrassa de son chapeau qu’il posa sur la table, ouvrit une fenetre devant laquelle il traina une butaca sur laquelle il s’assit, puis il tordit une cigarette de paille de treasuresoftheweb.org mais, l’alluma et se mit a fumer aussi tranquillement et avec autant de laisser-aller que s’il se fut trouve chez lui, non pas toutefois sans avoir d’abord jete un regard sur le coucou en murmurant: –Cinq heures et demie! Bon, j’ai le temps, il n’arrivera pas encore. Ses espadrilles choisissaient la place muette–d’ou la pierre ne se detachera point, ou la branchette tombee ne craque pas. en couvrant de cette distinction purement honorifique. –Cinq minutes plus tard, il ne restait sur le plateau que les voyageurs et leurs domestiques.

Il dit tout a coup: –Alors, de tout aujourd’hui, on ne mettra rien sous la dent, he? –ca, ca serait dommage, fit doucement Maurin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *