–le plus simple est d’aller trouver le general en chef, ajouta don antonio, il saura nous

XXVI HEURES DE SOLEIL La petite maison du faubourg dans laquelle dona Dolores avait trouve un si sur abri, entre dona Maria et dona Carmen, bien que simple et comparativement tres peu importante, etait une delicieuse habitation, meublee fort simplement; mais avec un gout parfait. Elle tirait assez bien. Nous n’avons que juste le temps necessaire pour arriver, surveillez bien votre cheval, car sur mon ame, nous allons faire une course comme jamais vous n’en aurez vu. –Voici le Palo Quemado, dit don Jaime. –Amen, dit en souriant l’aventurier. La conversation continua sur ce ton pendant quelque temps. –Nous verrons! repondit-il sourdement en faisant quelques pas en arriere comme pour s’eloigner. Il est alle au _Suve de Rampaou_; oui, cela est cela. . –C’est vrai, murmura le general. Maurin, du dehors, l’avait fermee a double tour, et la serrure etait enorme comme une serrure de prison. Le general Cobos ne tarda pas a rejoindre; en quelques mots, Miramon le mit au fait.

Rinal, chirurgien de la marine, cherchant comme il disait un coin ou mourir paisible, avait ete frappe de la beaute de Bormes.

En ce moment, il oubliait la galegeade; il _voyait_ arriver les merles; cette chasse, devenue reelle pour lui, l’amusait. –Vous ne ferez pas cela, cria-t-elle, ou vous n’etes pas un vrai Corse! –Je le ferai, dit le gendarme, en vrai Corse que je suis.

–Partons-nous? dit Miramon a Lopez.

.

Mieux voir la page vaut un bon mecreant qu’un croyant mauvais. J’ai une faim de chien.

Rinal que l’emotion gagnait de plus en plus. Apres le depart de son mari, Madame de Lorn laissa eclater ses sanglots et ses pleurs: dire qu’elle avait espere le bonheur entre les bras de cet homme! Ou sont ces reves bleus, ces illusions aux ailes d’or! Des querelles, des injures meme. Et, lorsqu’elle va, deux fois par jour, orner de thyrses de roses blanches la tombe de son mari, elle s’agenouille et prie, en repetant avec conviction: « Je jure que jamais un autre homme ne souillera notre couche. –Feu! cria le general Cobos. Et, comme vous le devinez, je me sens ensorcelee; et si, oui, la Madone ne me delivre pas, je suis sure que les choses n’iront pas bien. –C’est aussi ce que j’ai cru comprendre, repondit Dominique. Le condamne s’arreta et parut recueillir ses souvenirs.

Le paresseux bossu n’avait pas balaye. Quelle deveine! Oh! si l’on pouvait se douter de son malheur chez la grosse Tata, quelle fete! Et le petit d’Anglar a qui il avait enleve Toto, c’est lui qui s’amuserait a colporter la nouvelle dans tous les cercles de Paris.

Il fallut bien conter l’aventure par le detail. –Il viendra surement, dit un troisieme, pour la raison que c’est lui-meme qui nous a fait appeler.

Il leur faudrait un de ces Napoleon qui leur mettrait le pointu de la baionnette a l’endroit par ou ils gonflent leur ane! « O misere de moi! « Et qu’est-ce qui corrigera un Maurin d’etre ce qu’il est et de s’occuper des affaires du peuple? Rien ni personne! Et voila la raison pourquoi je ne dirai rien, je ne le parlerai qu’a moi, je me le confesserai tout seul a moi-meme, mais a lui ni a d’autres jamais je ne le dirai! « Ils me galegent, des fois, parce qu’ils me voient, de loin, quand je suis seul, faire aller, qu’ils disent, les bras comme un telegraphe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *