Muets, a la lueur blafarde de la chandelle chassieuse, ils grimperent les marches vermoulues de l’escalier

La, bientot enerves par les caresses savantes des filles, les deux poetes voulurent chanter Priape. Mais lorsqu’ils ouvrirent leur bouche idoine a lancer l’ample alexandrin aux sonorites de cuivre,–ils grognerent comme des pourceaux. _Quatrieme Soiree_ _La mer, d’un jade qui ecumerait.

Et le tissu metallique des pluies voile le ciel morose.

_ _Jusqu’aux flots du golfe, le vieux palais genois etend ses balustres a travers les bosquets de myrtes. Petale a petale s’effeuillent les roses pourpres trop chetives pour soutenir les gouttes pesantes de l’averse; et les petales pourpres jonchent la pelouse. _ _Et la mer geint, la mer d’un jade qui ecumerait. _ _Les dames transies des fresques anciennes croisent leurs bras anguleux sur leurs poitrines liturgiques. Les chevaliers foulent de leurs pieds de fer les echines des lions armoriaux, et l’impassibilite rebarbative de leurs visages glace. En une ombre caligineuse, humide, les dalles des larges escaliers degradent. Vers ou?_ _La-bas s’erige l’amphitheatre des collines olivatres; et les maisons s’y etagent, assises en cercle au spectacle des eaux, comme un peuple. _ _Et le tissu metallique des pluies voile le ciel morose. _ _Les vaisseaux ivres titubent a la surface du golfe qui moutonne, et monte, et se derobe. _ _Et les grands moles se courbent dans les flots, les grands moles qui guettent au loin, de leurs phares. _ _Une mouette. L’eclair oblique de son ventre blanc, et l’aigu de sa tete grise, dans le terne espace. _ _Miranda souleve sa face exsangue et la ruisselante blondeur de sa chevelure eparse ou brillent quelques saphirs perdus dans l’emmelement des tresses. Elle se dresse des coussins ecarlates fiores d’aigues-marines. Ses bras nus, graciles, l’etayent; ses bras nus, graciles, et blancs comme les vieilles soies blanches, et ses longues mains rubefiees par l’ecarlate des etoffes.

Sur sa gorge plate s’effondre en plis mous une chlamyde couleur d’aventurine ou se revelent de tres distantes et minuscules paillettes d’or vert. Sur sa gorge plate, et blanche comme les vieilles soies blanches, la chlamyde couleur d’aventurine s’ouvre en longue fente sans bordure. _ _Elle se tient a genoux dans une posture attentive, le regard au golfe. Et sous ses sourcils broussailleux de chanvre pale, et sous la paupiere exsangue qui presque recouvre l’orbite, seul l’iris obscur.

_ _A genoux. Et ses bras le site l’etayent, et sa jambe fluette s’enfonce par les coussins, sa jambe gainee d’un bas teinte de fleuve, ou des chimeres d’argent butinent parmi des fleurs magiques, et se lovent. _ _Et jusqu’aux flots du golfe le vieux palais genois etend ses balustres a travers les bosquets de myrtes.

_ _Petale a petale s’effeuillent les roses pourpres. _ _Des tentures blanches a paysages peints suspendues de pilier a pilier sur des tringles de cuivre comblent le vide des arcades, sauf une.

_ _Par elle Miranda regarde le vol elliptique de la mouette, et la mer. _ _L’harmonieuse pluie chante.

Elle brode sa cristalline melodie de clochettes sur le gemissement uniforme du reflux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *